Question de plan...

Je me suis mille fois posé la question du "que faire ?" avant de me lancer dans cette traduction. Plan ? Pas plan ? Confiance en son expérience, appui sur le matériau original (mais dont je sais qu'il a été modifié déjà plusieurs fois avant moi) ou travail sérieux et plus profond pour modifier une structure existante mais qui pose certains problèmes narratifs ? Au fil du temps, j'ai vu, constaté, que la contrainte était source de nouvelles idées. Que je fonctionnais assez bien dans cette confrontation au matériel existant, mais qui avait été modifié par un précédent éditeur, et dont il faut reconstruire le mouvement original. J'ai lu ici ou là, une série de livres et d'ouvrage divers, scénario, écriture créative. (j'en ai lu quelques-uns en 20 ans...). J'aime ces visions, toujours contradictoires, sur la construction, sur l'écrit sur l'art et la manière. Vraiment.Chacun trouve sa voie, la niche où il voit grandir sa création, sa créature. Son possible. Du "Frankenstein" que j'adapte pour la scène à "l'Incendie" que je "recrée" à partir d'une adaptation préexistante mais très libre (et parfois sinueuse) de documents originaux disparus, il y a un monde. De la réécriture à l'écriture. Refaire un plan, une ébauche, repenser l'idée même de l'histoire, est-ce là la solution ? Suivre le canevas existant mais maladroit, ou plutôt tenter de refaire le chemin, par l'imaginaire, jusque vers les sources premières mais hélas disparues ? Nous verrons... Pour l'heure, cela me semble une première piste. Il y en aura sans doute d'autres... A suivre...

À l'affiche
Posts récents
Par tags
Nous suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic